Le guide ultime pour savoir quoi mettre dans un compost de jardin

Le guide ultime pour savoir quoi mettre dans un compost de jardin

La réalisation d’un compost de jardin est une excellente manière de valoriser vos déchets organiques et de nourrir votre sol. Cela permet également de réduire l’impact environnemental de nos déchets et de contribuer à un mode de vie plus durable. Mais que mettre exactement dans un compost de jardin ? Dans cet article, nous vous guidons étape par étape pour composer un compost de qualité.

Les différents types de déchets à intégrer dans votre compost

Pour obtenir un compost équilibré et sain, il convient de mélanger plusieurs types de déchets :

Les déchets verts, riches en azote

Les déchets verts sont des matières organiques qui se décomposent rapidement. Ils sont humides et riches en azote. Parmi ces éléments, vous pouvez ajouter à votre compost :

  • Les épluchures et les pelures de fruits et légumes : pommes, poires, bananes, carottes, courgettes, etc.
  • Les tontes de gazon : après avoir tondu votre pelouse, recyclez les rognures dans votre composteur.
  • Les feuilles et fleurs coupées : qu’il s’agisse de plantes d’intérieur ou d’extérieur, ne jetez pas les feuilles et fleurs fanées à la poubelle, mais mettez-les plutôt dans votre compost.
  • Les mauvaises herbes : les mauvaises herbes non montées en graines peuvent être ajoutées à votre composteur pour apporter de l’azote essentiel au processus.
  • Les coquilles d’œufs : écrasez-les avant de les incorporer, elles fournissent du calcium particulièrement utile pour vos plantes.

Les déchets bruns, riches en carbone

Les déchets bruns sont des matières organiques sèches qui se décomposent plus lentement. Ils sont moins humides et riches en carbone. Vous pouvez intégrer les éléments suivants dans votre compost :

  • Les branches et brindilles : broyez-les avant de les ajouter, afin de faciliter leur décomposition.
  • Les feuilles mortes : elles constituent une excellente source de carbone et permettent d’équilibrer les autres composants humides du compost.
  • Le bois de taille : pensez à le broyer avant de le mélanger avec les autres matières.
  • Les écorces et copeaux de bois : ils ajoutent de la structure au compost et favorisent une bonne aération.
  • Le carton et les papiers : veillez à ce qu’ils soient non traités et sans encre toxique. Il est préférable de les déchirer en petits morceaux pour accélérer leur dégradation.

Les erreurs à éviter lors de la constitution de son compost

Si l’ajout des déchets verts et bruns est favorable à la création d’un compost de qualité, il existe néanmoins certains éléments à éviter :

Ne pas mettre en excès certaines matières

Les agrumes : bien qu’ils puissent être ajoutés en petite quantité, les écorces d’agrumes sont acides et peuvent nuire à l’équilibre du compost si elles sont mises en trop grande quantité.

La mauvaise herbe montée en graines : au risque de propager ces herbes indésirables lors de l’utilisation du compost sur votre jardin.

Les fanes de légumes malades : pour ne pas diffuser la maladie dans le reste du jardin lorsque vous épandrez le compost.

Exclure totalement certains déchets

Les restes de viande et de poisson : leur décomposition génère des odeurs désagréables et peut attirer les animaux indésirables (rats, chats errants).

Les produits chimiques : ils nuisent à la vie des micro-organismes essentiels au processus de décomposition du compost.

Les matériaux non biodégradables : tels que les plastiques, les métaux ou les textiles synthétiques, qui ne se dégraderont pas et pollueront votre compost.

Comment accélérer la décomposition de son compost

Pour obtenir un compost rapidement utilisable dans votre jardin, voici quelques astuces pour favoriser une décomposition rapide et efficace de vos déchets :

Aérer régulièrement le compost

Retournez votre compost toutes les deux à trois semaines, afin d’incorporer de l’air et de faciliter la circulation des micro-organismes responsables de la décomposition.

Maintenir un bon équilibre entre humidité et sécheresse : il est crucial que le compost reste suffisamment humide, mais pas saturé d’eau. Pour cela, veillez à alterner les couches de déchets verts et bruns, et ajoutez de l’eau si nécessaire.

Broyer les déchets avant leur intégration au compost

Plus les déchets seront fins et petits, plus les micro-organismes pourront facilement les consommer et ainsi accélérer la décomposition du compost. Il est donc recommandé de broyer les branches, couper les feuilles en morceaux, ou encore déchiqueter les cartons et journaux.

En suivant ces conseils, vous serez en mesure de créer un compost de jardin riche et nutritif qui profitera à vos plantations tout en participant à la réduction des déchets et à la préservation de notre environnement.

Le composteur et le compost : autres articles relatifs